Le leader et les forces du courage

Le courage est considéré par de nombreux philosophes comme la vertu clé, nécessaire à la pleine expression de toutes les autres. Cela me rappelle cette prière ¨Que la sérénité me soit donnée pour supporter ce qui ne peut être changé, le courage de changer ce qui peut l’être et, surtout la sagesse de distinguer l’un et l’autre.¨

Il y a le courage physique, qui permet d’affronter et de maîtriser la peur d’être blessé ou de mourir dans le but de nous sauver ou de sauver les autres. Le courage moral pour sa part permet de défendre notre authenticité, au risque de perdre des amis, un emploi, des avantages ou une réputation. Finalement, il y a le courage psychologique qui permet de faire face à la maladie et à des situations éprouvantes, et ce malgré le tourment de nos démons intérieurs.

Quel qu’en soit le type, notre courage est toujours relié à notre volonté. Notre bravoure, notre persévérance, notre authenticité et notre énergie constituent des atouts très précieux pour faire face aux obstacles sur notre chemin.

 

La bravoure;

La bravoure est la base même du courage. Il n’est vraiment brave que celui qui est conscient d’un risque, qui se sent vulnérable et qui sait qu’il peut être blessé ou perdre une chose à laquelle il tient. Faire preuve de bravoure ne signifie pas que l’on n’éprouve aucune peur, mais plutôt que l’on a la maîtrise de sa peur. Comme personne, faites-vous preuve de bravoure dans votre vie? Si c’est le cas, il y a de fortes probabilités que vous transposiez cette même vertu dans l’exercice de vos fonctions de cadre supérieur.

La bravoure n’est pas monnaie courante chez tous les dirigeants. Elle suppose un bon niveau de conscience des peurs qui nous habitent et demande de faire face à celles-ci en prenant action. Décider suppose de faire des choix et comme rien n’est jamais tout noir ou tout gris, la personne s’expose aux jugements des autres et prend des risques affectifs et autres. Assumer ses choix et s’assumer comme individu constituent un défi en soi et il y a des moments ou l’on aimerait être plus fier de nous. L’idée est de garder en mémoire chaque instant de victoire où l’on a réussi a faire face et à s’appuyer sur ces petits succès lors de nos prochains choix.

 

La persévérance;

Il arrive cependant que la bravoure ne suffit pas pour manifester notre courage et la persévérance vient à sa rescousse en lui donnant de la force. À titre d’exemple, lorsqu’ un cadre fait plusieurs tentatives pour obtenir un poste de directeur et rencontre divers obstacles sur sa route avant de l’obtenir, on peut dire de ce dernier qu’il a été courageux. Il a fait preuve de courage, car il a affronté ses peurs et a poursuivi son but malgré les embûches et les retards. Il semble selon des études réalisées en laboratoire qu’il existe un véritable entraînement à l’effort. Dans le réseau de la santé et des services sociaux, il n’est pas trop risqué de dire qu’il s’agit d’un véritable laboratoire de l’effort et que nous avons de multiples occasions de manifester notre bravoure et notre persévérance. Il y a le courage d’agir et il y a également la ténacité comme de remettre 100 fois son travail sur le métier ou dit autrement de vouloir patiemment quelque chose intensément. C’est un autre défi en soi que d’exercer de la patience dans le monde rapide d’aujourd’hui où l’on veut tout, tout de suite.

 

L’authenticité;

Un autre point d’ancrage de notre courage est la fidélité à nos valeurs profondes question d’être honnête avec soi-même et authentique avec les autres. Cette force que l’on nomme intégrité implique une sorte d’alignement entre les pensées, les paroles et les actes, une concordance entre toutes les dimensions de l’individu. Il y a une grande solidité et une grande crédibilité qui se dégage dans l’alignement d’un leader. Il rayonne et dégage beaucoup d’énergie et de puissance.

 

La vitalité;

Si le besoin d’intégrité donne de la force au courage, ce dernier puise son énergie dans notre vitalité, notre bonne santé physique et psychique. En effet, comment pouvons-nous comme personne et comme dirigeant en arriver à promouvoir nos valeurs, nos idées, nos intérêts et ceux des autres avec courage si nous ne disposons pas de notre vitalité? Vous considérez-vous en énergie actuellement? Dans votre vie professionnelle et personnelle, observez ce qui vous enlève de la vitalité et ce qui vous en donne. Lorsque l’on se vide à donner, il est important de prendre le temps de refaire le plein afin de cultiver sa vitalité et de chercher à l’accroître.

 

Cette vertu du courage managérial, rare et précieuse exercée par les leaders est inspirante et donne le goût de les suivre et de se dépasser. Ultimement dans une organisation, nous travaillons d’abord et avant tout pour notre patron. Un dirigeant qui sait faire preuve de courage et de persévérance à travers les obstacles, qui est intègre et habité d’une bonne énergie dispose d’atouts considérables dans l’exercice de son leadership.

Bon Courage!

Copyright © 2017 Michelle Collard. Réalisation web par Eve Drouin-V.